L’Observatoire de l’agroécologie au Maroc est un projet de recherche en partenariat avec l’Université Mohamed V de Rabat (UM5), la faculté des Lettres et des Sciences humaines de Rabat, l’Institut de recherche et de développement (IRD), le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) et le RIAM, qui vise à caractériser qualitativement et quantitativement le développement et la dynamique de l’agroécologie dans la région de Rabat dans un premier temps, afin de rassembler des données et informations scientifiques pertinentes pour enrichir le débat sur les agricultures de demain.

En effet, les périphéries de Rabat et Casablanca ont vu s’installer plusieurs dizaines de fermes se réclamant d’une agriculture « biologique », « agroécologique », « en permaculture » ou encore « traditionnelle ». Caractérisées par une forte diversité de situations (ex. la disponibilité et la qualité des ressources mobilisées, organisation sociale de la production, itinéraires techniques pratiqués), ces fermes semblent avoir pour premier et principal point commun la pratique d’une agriculture sans pesticides, herbicides ou engrais issus de l’industrie chimique ou minérale. Ces initiatives cherchent à développer une agriculture à la fois respectueuse de l’environnement et de la santé des consommateurs, et motrice d’un développement rural périurbain. L’Observatoire se développera d’abord sur la région de Rabat.

Pour son lancement, l’Observatoire de l’agroécologie au Maroc a organisé une première journée scientifique :

L’agroécologie, réalités et tendances des dynamiques agraires actuelles dans les campagnes marocaines, le lundi 4 novembre 2019 à la faculté des lettres et sciences humaines de l’UM5 de Rabat.